The Brando, eco-hôtel ultra luxe sur un atoll en Polynésie Française

 

Lorsque Marlon Brando découvrit Tetiaroa en 1960, il en tomba amoureux fou et y vécut jusqu’à sa mort. En 2002, il accepta le principe de la construction d’un éco-hôtel, à condition que l’atoll originel soit intégralement protégé, à l’unique fin de préserver son île.

Monsieur Richard Bailey, Président Directeur Général de Pacific Beachcomber -constructeur et exploitant de l’établissement- le promit et la construction de l’éco-hôtel durera six ans, dans le strict respect des exigences de l’acteur.

brando ilot

brando plage 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Brando, ouvert en 2014, vient de recevoir la distinction de “Meilleur Resort au Monde” par Condé Nast (*) et la Certification LEED Platine(**).

Construites en bois, feuilles de pandanus et bambous, trente cinq villas soigneusement distribuées entre les cocotiers ou sur le bord du lagon, préservent l’intimité des hôtes.

Salons et salles de bains donnent sur la nature ou la piscine privative et la décoration est signée Gilles Leborgne.

brando chambre

brando sdbbrando piscinebrando terrasse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’éco-hôtel est pratiquement autonome sur le plan énergétique : alimenté par quatre mille panneaux solaires, il a réduit son empreinte carbone à zéro.

Les biocarburants sont produits par un générateur qui fonctionne à l’huile de noix de coco et il est unique au monde à utiliser la technologie SWAC (***) pour fournir l’air conditionné.

L’éco-hôtel tout entier respecte les préceptes du tourisme de luxe durable :

déplacements en vélos et voiturettes électriques, eau désalinisée dans les salles de bain, crèmes solaires sans produits chimiques offertes avec les produits d’accueil pour éviter de polluer la piscine naturelle, rien n’est laissé au hasard.

L’irrigation du jardin botanique ou du potager ont été soigneusement organisées pour éliminer le gaspillage : les eaux usées sont récupérées, purifiées par les plantes tropicales aquatiques, et stockées.

Un système de compostage des déchets a été mis en place permettant une diversité de culture directement sur l’atoll, pour disposer de produits divers n’ayant subi aucun transports :

papayes, bananes, citrons, grenades, tomates, haricots, aubergines, courgettes, oignons, navets, basilic offrent des sources d’inspiration multiples au Chef Guy Martin qui a signé la carte du restaurant « Les Mutinés by Guy Martin » en incluant un menu Vegan.

brando amuse bouche

brando poissonThe Brando produit un miel rare, puisqu’il est élaboré à partir de fleurs de cocotiers et d’autres espèces endémiques de l’atoll, qui lui confèrent un arôme singulier et très délicat. Une cinquantaine de ruches sont réparties sur trois motu (îlots) et la production s’élève à trois cents kilos par mois. Guy Martin en rapporte à chaque voyage pour sa table étoilée parisienne, Le Grand Véfour.

Un café, une table « les pieds dans le sable » et un restaurant gastronomique composent l’offre culinaire où The Brando privilégie l’intimité des hôtes.

Il est possible d’apprécier le coucher du soleil installé dans un petit salon panoramique du Te Manu Bar, dîner dans le décor intimiste d’une pirogue inversée, se détendre au Bob’s Bar entre la plage et la piscine à débordement ou dîner en amoureux sur la terrasse de sa villa privative face à la mer.

Le Spa Varua Te Ora est situé en pleine nature : on y accède par un sentier qui longe un lac d’eau douce.

Au cœur d’un lieu paradisiaque de lotus endormis et de pandanus centenaires, un cocon perché entre ciel et terre tient lieu de cabine où sont dispensés soins et massages pour retrouver l’harmonie internet du corps. Bains vapeur, cascade et tisanerie au bord de l’eau complètent ce jardin d’Eden.

The Brando organise, imagine et suggère activités originales et atypiques pour une succession de moments inattendus et sur-mesure : visites des environs de l’atoll, running dans la végétation luxuriante, yoga ou pilates sur la plage, cours de paréos ou contemplation de la ponte des tortues, au milieu de la nuit.

Un room service attentionné 24/7, une bijouterie tahitienne où des perles brutes sont proposées avec une ligne de joaillerie exclusive de la créatrice Kelly Bailey, une bibliothèque de livres rares sur la Polynésie, un concept store mêlant artisanat local, accessoires mode et déco, un club enfants et une conciergerie ajoutent à l’extrême raffinement d’un séjour au Brando. Inouï et paradisiaque.

brando plage

(*) The Brando a obtenu la distinction de “Meilleur Resort du Monde” (Best Resort in the World) fin 2016, au cours de la 29ème édition des “Readers’ Choice Awards avec un score de 99,80/100.

Le Condé Nast Traveler Readers’ Choice est la reconnaissance la plus ancienne et la plus prestigieuse de l'excellence dans le tourisme.

 (**) La Certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est un label nord-américain de standardisation de bâtiments créé par le US Green Building Council en 1998, comparable au label « Haute qualité environnementale en France ».

Un bâtiment peut être évalué suivant quatre niveaux : Certifié, Argent, Or ou Platine. The Brando a obtenu la Certification LEED Platine. The Brando est le premier établissement de Polynésie Française à obtenir la certification LEED.

(***) La technologie SWAC (see water air conditioning) consiste à récupérer l’eau de mer des profondeurs (930 mètres sous le niveau de l’océan) pour refroidir le système de climatisation.

En Polynésie, les hôtels consacrent en moyenne 60 % de leur consommation d’énergie pour la fourniture de l’air conditionné.

Selon le souhait de Marlon Brando, l’hôtel héberge une éco-station de recherche qui accueille des scientifiques et chercheurs du monde entier, un laboratoire humide, des aquariums et librairies.

Piloté par la Tetiaroa Society, le team de scientifiques s’engage dans des programmes divers : compréhension de l’acidification de l’océan, protection du lagon avec interdiction de filets de pêche et pêche de nuit, nurseries de requins, préservation des sites culturels de Tetiaroa.

La Tetiaroa Society travaille avec l’Institut Louis Mallardé à Tahiti sur les populations de moustiques - causes de maladies comme le Zika, la Dengue ou le Chikungunya – afin d’endiguer la reproduction de ces insectes avec des résultats significatifs.

La Tetiaroa Society et The Brando ont mis en place un éco-tour pour partager leurs engagements avec les hôtes et proposent aux enfants de découvrir ces programmes via des ateliers, chasses aux trésors et mini-conférences organisées par la Lagon School.

Hôtel The Brando (http://thebrando.com)

Par Isabelle Brigout

Journaliste spécialisée dans le tourisme de luxe et fondatrice d’ E Romantic Hotels

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut