Bilan de la première phase des Assises des Outre-mer

 À mi-parcours, plus de 15 000 citoyens ont déjà participé aux Assises des Outre-mer Paris, le 25 janvier 2018 -

 

Lancées le 4 octobre 2017, les Assises des Outre-mer sont un temps d’échanges et de réflexions avec tous les citoyens d’outre-mer. Elles ont pour objectif de faire participer le plus grand nombre afin d’obtenir des solutions qui proviennent des territoires. À mi-parcours des Assises, plus de 15 000 participants ont d’ores et déjà contribué à cet exercice citoyen qui réunit une très grande diversité de participants : élus nationaux et locaux, acteurs socioprofessionnels, entrepreneurs, fonctionnaires, étudiants, etc. Chaque contribution, chaque prise de parole, que ce soit par le biais de la consultation numérique, des ateliers locaux ou du concours d’innovation des Assises, permettra de rédiger le livre bleu Outre-mer au printemps 2018. Ce document sera la synthèse de l’ensemble des travaux menés au cours des Assises et servira de guide des actions à mener dans les outre-mer durant le quinquennat. Les Français d’outre-mer ont défini des priorités pour leurs territoires Entre le 4 octobre et le 22 novembre 2017, les citoyens d’outre-mer ont pu définir les chantiers prioritaires pour chaque territoire ultramarin. Près de 8 000 participants ont donné leur avis et contribué à cette première phase de consultation numérique des Assises des Outre-mer.

Plusieurs tendances se dégagent à l’issue de cette consultation numérique :

Sur la question de l’emploi, l’apprentissage et la formation professionnelle ont été définis comme priorité commune entre tous les territoires.

En matière de protection des populations, l’adaptation des constructions aux risques est en première place pour tous les territoires.

Pour la jeunesse, c’est l’enseignement qui est la priorité absolue pour la quasitotalité des territoires.

Concernant le développement économique, la création des entreprises a été priorisée par les DOM, l’économie sociale et solidaire pour les COM et la Nouvelle-Calédonie.

Pour les questions culturelles, la préservation et la mise en valeur du patrimoine local arrive en tête dans la majorité des territoires.

Les Assises des Outre-mer, ce sont déjà : Plus de 180 candidatures pour le concours Projets Outre-mer. Plus de 250 ateliers organisés dans les territoires. Plus de 6 000 personnes présentes aux ateliers et réunions publiques. Plus de 15 000 participants aux Assises, en direct ou en ligne. Plus de 70 000 heures de travail cumulées entre tous les participants. 

L’intégralité des résultats est accessible sur le site des Assises.

Guadeloupe 4 ateliers tenus* 14 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les Guadeloupéens ont désigné les transports en commun, la gestion de l’eau et l’accès à la culture comme chantiers prioritaires pour leur territoire.

Guyane 31 ateliers tenus 8 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les Guyanais souhaiteraient une amélioration des routes, du traitement des déchets et une meilleure prévention de la délinquance.

La Réunion 85 ateliers tenus 3 réunions publiques tenues 3 priorités locales : L’amélioration des conditions de création des entreprises, le renforcement de l’apprentissage ou des actions de prévention des maladies est nécessaire selon les Réunionnais.

Mayotte 35 ateliers tenus 3 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les Mahorais estiment qu’il est nécessaire d’améliorer les routes, l’accès au soin et la prévention de la délinquance sur leur territoire.

Martinique 20 ateliers tenus 4 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les Martiniquais souhaitent que l’accent soit mis sur l’accès aux soins, l’enseignement et la préservation du patrimoine local.

Nouvelle-Calédonie 6 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les habitants de Nouvelle-Calédonie souhaitent un accompagnement renforcé des jeunes exclus du système scolaire, une lutte renforcée contre les pollutions et une meilleure gestion des entreprises, notamment celles qui sont liées au tourisme.

Polynésie française 25 ateliers tenus 17 réunions publiques tenues 3 priorités locales : En Polynésie française, quelques-unes des priorités sont les transports en commun, la lutte contre les addictions et l’adaptation des constructions aux risques.

St-Pierre-et-Miquelon 35 ateliers tenus 3 réunions publiques tenues 3 priorités locales :À Saint-Pierre-et-Miquelon, les habitants ont désigné comme prioritaires le développement des installations portuaires et aéroportuaires, des énergies renouvelables et la lutte contre les addictions et les maladies.

Wallis-et-Futuna 83 ateliers tenus 93 réunions publiques tenues 3 priorités locales : Les habitants de Wallis-et-Futuna aimeraient améliorer l’état des routes et renforcer la protection de la nature ainsi que la préservation et la mise en valeur du patrimoine local.

Zoom sur les territoires Neuf grandes priorités ont été définies pour chaque territoire. Trois exemples ont été retenus dans les illustrations suivantes. * Les ateliers locaux réunissent les acteurs invités par les préfectures et hauts-commissariats, les réunions publiques sont ouvertes à tous. Les ateliers des Assises : en 2018, on joue à domicile ! Les citoyens d’outre-mer sont les mieux placés pour proposer eux-mêmes des solutions adaptées. Pour cette raison, une grande partie des consultations sont menées directement dans les territoires. Les préfectures, les hauts commissariats, les collectivités et les élus des territoires ont librement organisé des événements citoyens collaboratifs pour guider les réflexions autour des grands thèmes des Assises. Afin de dépasser les contraintes de calendrier et de lieux et permettre à un maximum de citoyens de participer, un mode d’emploi « pour organiser soi-même un atelier » est en ligne sur le site internet des Assises. Chacun ultramarin peut faire son propre diagnostic des difficultés et des solutions à apporter pour améliorer la vie en outre-mer. Le mode d’emploi est téléchargeable sur le site des Assises.

Concours Projets Outre-mer : il est temps de vous faire connaitre En complément des Assises des Outre-mer, les citoyens, PME ou associations qui portent un projet en lien avec les outre-mer peuvent candidater au concours « Projets Outre-mer » jusqu’au 28 février 2018. Plus de 180 porteurs de projets ont d’ores et déjà candidaté au concours. L’objectif principal de ce concours est de soutenir et d’encourager les porteurs de projet ultra-marins qui contribuent à l’amélioration du quotidien et au développement des territoires. Après une étape de présélection, le public pourra voter pour ses projets favoris au mois de mai 2018 et récompenser ainsi les lauréats. Chacun d’entre eux bénéficiera d’un financement de 10 000 € et d’un accompagnement personnalisé pour accélérer, faire connaitre et déployer leur projet. 

Toutes les informations du concours ainsi que les conditions de participation sont disponibles sur le site des Assises. Les résultats définitifs attendus pour 2018 L’année 2018 verra la clôture des consultations, l’analyse et la restitution des travaux, et une traduction budgétaire des engagements retenus dans le cadre des Assises des Outre-mer. 4 octobre - 22 novembre 1ère consultation numérique : Les priorités des citoyens d’outre-mer 15 février - 28 mars 2e consultation numérique : Les outre-mer de demain Mars Fin des ateliers locaux 2017 2018 30 novembre Projets Outre-mer : Lancement du concours d’innovation Mai Projets Outre-mer :assises contact

assises tableau janvier2018

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut