Pour une revalorisation des produits laitiers:1 euro le litre de lait.

 

Journée Mondiale du Lait :

des portes grandes ouvertes pour découvrir une filière responsable au service d’un produit du quotidien !

 Nous devons accepter de payer le lait a un juste prix pour le consommateur et le producteur.syndilait 2017

Le 1er juin prochain, les professionnels français du lait de consommation, réunis au sein de Syndilait, participeront à la Journée Mondiale du Lait pour la 4e année consécutive. Afin de jouer la totale transparence avec les consommateurs, des centaines de fermes invitent les groupes scolaires à visiter leurs élevages laitiers et neuf laiteries ouvrent leurs portes au grand public entre le 31 mai et le 10 juin. L’occasion, pour les Français, qui sont plus de 6 sur 10 à consommer du lait d’après une récente enquête[1], de découvrir sur le terrain d’où vient ce produit qu’ils ont l’habitude de boire et d’utiliser dans leurs recettes. Pour eux, ces visites représentent l’opportunité exceptionnelle de connaître l’origine du lait, qu’ils sont 83% à juger importante, et un parcours du lait « Made in France », qui constitue un gage de qualité pour 78% d’entre eux.

Le lait : une filière de confiance pour un lait aux multiples qualités

Pour les Français, le lait est issu d’une filière de confiance : ils sont plus de 7 sur 10 (72%) à avoir une bonne image de l’élevage laitier et plus de 6 sur 10 (61%) à se dire confiants dans les laiteries[2]. Convaincus par le travail des professionnels, les Français ont également une image très positive du lait de consommation qu’ils produisent. Ils sont environ 8 sur 10 à juger qu’il s’agit d’un produit naturel (79%) et adapté aux modes de vie actuels (80%). Ils sont 72% à le juger vraiment bon et ils lui reconnaissent de nombreuses qualités nutritionnelles. Ils estiment ainsi qu’il constitue la meilleure source naturelle de calcium (67%) et qu’il apporte une multitude de vitamines et de minéraux (77%).

L’occasion de découvrir l’engagement sociétale et environnemental de la filière Française

Ancrée au cœur des campagnes de France, la filière du lait de consommation est largement engagée dans une démarche de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE). Elle préserve l’activité dans les zones rurales, avec un réseau de 63 000 élevages laitiers, en majorité familiaux et indépendants, et une trentaine de laiteries implantées au cœur des zones de production. La collecte du lait est basée sur une logistique de proximité, limitant l’empreinte carbone. En moyenne, 1000 litres de lait parcourent moins de 10 km entre la ferme et la laiterie. De plus, les éleveurs sont très attentifs au bien-être animal : seules des vaches en parfaite santé peuvent fournir un lait de qualité, dont l’absence totale de résidus antibiotiques est garantie par d’étroits contrôles.

Quant aux laiteries, elles mènent de nombreuses actions en faveur de la préservation de l’environnement, du tri des déchets à la valorisation des effluents en électricité, chauffage ou fertilisants en passant par la maîtrise de la consommation d’eau et d’énergie. Elles sont également attentives au confort de leurs collaborateurs qui, chaque jour, produisent un large éventail de laits conditionnés. Au plus près des attentes des consommateurs, les professionnels mènent de nombreuses actions d’informations auprès d’eux. La Journée Mondiale en fait partie, tout comme les actions menées en faveur d’un petit-déjeuner équilibré.

Une charte et un logo pour valoriser le travail de toute une filière

logo LAIT 300x236

Pour les aider à identifier facilement le lait hexagonal, la filière a créé le logo « Lait collecté et conditionné en France ». Lancé en 2015, l’identifiant rencontre un vrai succès et figure désormais sur 6 briques ou bouteilles lait sur 10 dans les rayons des magasins. Il permet aux consommateurs de soutenir la filière française, engagée en matière de Responsabilité Sociétale. Elle est, en effet, ancrée dans les différents territoires de France, elle favorise les activités économiques locales, le maintien de l’emploi dans les zones rurales, etc. tout en proposant un large éventail de laits conditionnés de qualité, dans le respect de l’environnement et du bien-être animal.

Aujourd’hui, pour aller plus loin dans leur démarche citoyenne, collective et responsable en faveur du lait français, les professionnels déclinent ce logo à d’autres produits issus de la transformation du lait. Ce nouvel identifiant « Lait collecté et transformé en France » concerne désormais les boissons lactées, la crème, le fromage, le beurre, les produits frais, etc.

2016 : une production stable à 3,3 milliards de litres et des exportations en progression de +7%

En 2016, la production de lait liquide est restée stable en France, à -0,9% en volume vs 2015. Les laiteries françaises ont, au total, conditionné 3,3 milliards de litres de lait liquide, soit environ 14% des 24 milliards de litres de lait collecté dans le pays sur l’année. Cependant, la filière fait face à une pénurie conjoncturelle de lait bio français, alors qu’il s’agit de l’un des segments les plus dynamiques du marché.

Apprécié dans l’Hexagone, où chaque Français en a en moyenne consommé 49 litres sur l’année[3], le lait français répond également aux attentes des consommateurs internationaux. Ainsi, la hausse des exportations compense le recul de la consommation nationale, évalué à -3,4% entre 2015 et 2016 en magasins. L’excédent de la balance commerciale a en effet progressé, passant de +106 millions de litres en 2015 à +190 millions en 2016. Les exportations ont augmenté de +7% entre 2015 et 2016 quand les importations diminuaient dans le même temps de -25,3%.

presentation du lait 768x1011


[1] Source : Enquête CNIEL/CSA menée du 13 au 23 janvier 2017 auprès d’un échantillon national représentatif de 515 individus âgés de 15 ans et plus.

[2] Source : IFOP 2017

[3] Production – (exportations+importations)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut