Des moyens renforcés pour les actions de l’Agence française de développement dans les Outre-mer

 

Le 5 décembre 20

Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, a confirmé aujourd’hui l’augmentation des crédits destinés à l’accompagnement des actions de l’AFD au profit des collectivités en Outre-mer lors du colloque « Les Outre-mer en transitions : quelles stratégies pour demain ?

La ministre et Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, ont signé une lettre d’intention détaillant les actions nouvelles qui seront ainsi engagées. En 2017, l’AFD bénéficiera d’une capacité d’engagement de 45 millions d’euros.

Renforcer l’accompagnement des collectivités

Au-delà des interventions traditionnelles de l’AFD en faveur de l’investissement des collectivités locales, la ministre a annoncé la mise en place de moyens budgétaires permettant de réaliser plus de 150 millions d’euros de financement. Ils  seront notamment dédiés à l’accompagnement, et dans certains cas, à la restructuration financière des collectivités, qui, au travers de la commande publique, jouent en Outre-mer un rôle essentiel en matière de croissance et d’emploi.

L’AFD mettra également en place un fonds d’accompagnement de 2 millions d’euros pour améliorer le pilotage des trajectoires financières des collectivités en difficulté et préserver leur capacité à emprunter pour investir dans les infrastructures et services essentiels.

Lutter contre les conséquences du réchauffement climatique dans le Pacifique

Suite à l’engagement pris par le Président de la République en février dernier, une partie des crédits issus de l’enveloppe globale de 45 M€ sera affectée à la création d’un « équivalent fonds vert ». Cet instrument financier innovant a pour objectif de répondre aux problématiques environnementales qui touchent de manière aiguë la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna. Il permettra notamment la mise en place de prêts à taux zéro pour financer, par effet levier, plus de 70 millions d’euros d’investissements verts.

Permettre la mise en œuvre des financements européens et renforcer l’action de la société civile à Mayotte.

A Mayotte, une dotation spécifique d’appui à maîtrise d’ouvrage est mise en place. Cette assistance technique permettra de soutenir les initiatives de la société civile et de faciliter la mobilisation des fonds européens pour accompagner des actions et des investissements en faveur de la biodiversité, de l’eau et de l’assainissement.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut