Annick Girardin en visite à Mayotte-21 au 23 avril 2019

Notre ministre des Outre-mer , de nouveau en visite sur l'île de Mayotte.Dossier de presse – Suivi de la mise en œuvre du plan d’action pour l’avenir de Mayotte 21 avril 2019

suivi mayotte avril2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annick Girardin, ministre des outre-mer, a présenté le 15 mai 2018 le plan d'action de l'État pour l'avenir de Mayotte et de ses habitants. Composé de 53 engagements et 125 actions et établi au lendemain d’un mouvement social d’ampleur, ce plan vise à répondre aux préoccupations exprimées par la population, à améliorer concrètement la vie quotidienne des habitants et à donner un nouveau souffle au développement du territoire. Ce dossier de presse fait le point sur les principaux engagements et les principales actions de l’État à Mayotte 11 mois après l’annonce du plan.

LES PRINCIPALES MESURES SÉCURITÉ, JUSTICE ET IMMIGRATION : RÉPONDRE AU DÉFI SÉCURITAIRE Exemples d’actions :  2018 - 2019 : 170 policiers et gendarmes supplémentaires.  Mai 2018 : mise en œuvre du plan de sécurisation des établissements et des transports scolaires sur l’ensemble du territoire.  Mai 2018 : installation de l’état-major de lutte contre l’immigration clandestine.  Juin 2018 : création du groupe d’enquête sur la lutte contre l’immigration clandestine (GELIC).  Août 2018 : création d’une brigade de prévention de la délinquance juvénile.  Octobre 2018 : création d’une nouvelle brigade de gendarmerie à Koungou. Des résultats déjà visibles en matière de sécurité et de lutte contre l’immigration clandestine : √ 15 000 éloignements en 2018 et une hausse significative des éloignements au 1er trimestre 2019 avec une moyenne de 2 300 éloignements mensuels, contre 1600 en 2017 ; √ Hausse des interpellations des étrangers en situation irrégulière à terre en 2018 (+17%) et au 1er trimestre 2019 (+104%) ; √ 2018 : démantèlement de 7 filières de passeurs ; √ Au 1er avril 2019 : 6 intercepteurs opérationnels et 2 vedettes de la gendarmerie ; √ Au 1er trimestre 2019 : baisse de la délinquance générale de 9% ; √ Au 18 avril 2019 : 8429 reconduites ont été réalisées, à 98% vers les Comores ; √ Au 1er avril 2019 : 650 000 euros d'amendes administratives prononcées pour emploi d'étrangers sans titre. Dossier de presse – Suivi de la mise en œuvre du plan d’action pour l’avenir de Mayotte 21 avril 2019 

SANTÉ : REMETTRE A NIVEAU L’OFFRE DE SOIN

Exemples d’actions :  1 er Janvier 2020 : création d’une Agence régionale de santé (ARS) de plein exercice à Mayotte.  2019 : doublement du Fonds d’Intervention Régional pour le porter à 15,6 millions d’euros en 2019. Ce fonds sera consacré à la santé, au développement d’infrastructures et à la prévention : 3 campagnes sanitaires sont d’ores et déjà en cours de préparation sur la planification familiale, la santé sexuelle et la santé nutritionnelle;  192 millions d’euros de crédits d’État ont été fléchés pour les infrastructures de santé : 20 millions d’euros consacrés à des travaux d’urgence et 172 millions pour la construction d’un nouveau site du centre hospitalier à Mayotte avec une ouverture prévue en 2027;  2019 : Création de poste de médecins spécialistes supplémentaires au centre hospitalier de Mayotte : 30 postes prévus, dont 8 déjà pourvus ;  Mai 2019 : mise en place de la gratuité des soins sous condition de ressource, pour les assurés sociaux (ticket modérateur) ;  Septembre 2018 : généralisation des consultations médicales programmées pour les assurés sociaux dans les centres médicaux du Nord, du Sud, du Centre, de Petite-Terre et de Jacaranda.

SOCIAL : RELAYER À MAYOTTE LA SOLIDARITÉ NATIONALE

Exemples d’actions :  2019 : création par l’Etat, d’une cellule d’appui en ingénierie sociale au conseil départemental au sein de la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (lancement d’appel à candidature sur 5 postes) ;  1 er janvier 2019 : extension de l’allocation de logement temporaire ;  Octobre 2018 : augmentation de 20 centimes par repas de la prestation d’aide à la restauration scolaire (PARS), dont l’enveloppe annuelle passe de 14,9 à 16,3, soit 1,4 millions supplémentaires d’euros mobilisés chaque année. Cette hausse permet également d’améliorer la qualité nutritionnelle des repas servis dans les établissements scolaires ;  Avril 2019 : Mise en place du Fonds de développement social de Mayotte, avec un Fonds d’amorçage de 10 millions d’euros cofinancé par le ministère des outre-mer et le Conseil départemental pour permettre la construction de crèches et le développement de structures d’accueil pour personnes âgées et personnes en situation d’handicap ; Dossier de presse – Suivi de la mise en œuvre du plan d’action pour l’avenir de Mayotte 21 avril 2019 4/6  2018 : 4 millions d’euros engagés pour la construction de nouveaux équipements sportifs et ont permis de financer : o Un stade de football sur la commune de Chirongui. o Un plateau polyvalent sur la commune d’Acqua. o Un stade de football sur la commune de Sada. o Des travaux de rénovations d’équipements sportifs dans les communes du département.

ÉDUCATION ET FORMATION : REMETTRE ÉCOLE ET FORMATION A NIVEAU Exemples d’actions :  Février 2019 : Création d’un rectorat de plein exercice à Mayotte approuvé par l’Assemblée nationale. Celui-ci sera effectif au 1er janvier 2020;  Dès 2018 : pour améliorer la nutrition des élèves et développer les filières de production locales, 100 millions par an d’euros sur 5 ans ont été débloqués pour des constructions scolaires du 1er et du 2nd degré et la mise en chantier de 6 cuisines centrales. A ce stade, 70 classes sont en cours de construction ou de rénovation ;  D’ici 2025 : 67 réfectoires seront livrés pour le 1er degré ;  Juin 2018 : une quarantaine de jeunes ont bénéficié du dispositif « Cadets citoyens de Mayotte » déployé en partenariat avec le RSMA et la gendarmerie, et avec l’appui du secteur associatif ;  Septembre 2018 : 300 postes supplémentaires dans l’éducation nationale ont été créés ;  2018 : 300 jeunes ont été accompagnés par le dispositif « Garantie jeunes ». L’objectif a été porté à 500 pour 2019, avec 4 antennes de la mission locale dédiée.

LOGEMENT : DE NOUVELLES MESURES POUR L’HABITAT Exemples d’actions :  2018 et 2019 : 400 logements sociaux ont été mis en chantier par l’opérateur Société immobilière de Mayotte (SIM), avec une enveloppe supplémentaire de 10 millions par an depuis 2018, pour porter la participation de l’État à 30 millions d’euros. 4 000 logements sociaux seront ainsi construits.  Novembre 2018 : signature de 3 conventions « Action cœur de ville » pour rénover Dembéni, Mamoudzou et la communauté de communes de Petite-Terre ;  2019 : vote de pouvoirs spéciaux pour permettre au Préfet d’engager la destruction de poches d’habitats insalubres sans intervention du magistrat. Un premier arrêté préfectoral en date du 8 avril 2019 a été pris, en vue de mettre en œuvre une opération d’évacuation et de destruction d’habitats illicites.

INFRASTRUCTURES : RENDRE LE TERRITOIRE PLUS PERFORMANT 

Exemples d’actions :  Avril 2018 : les réseaux de transports en commun seront améliorés (transport collectif interurbain, urbain, transport maritime, routier) grâce au plan global de transport et déplacement (PGTD) approuvé par l’État en avril 2018 ;  2018 – 2020 : la participation financière de l’État à l’entretien de routes a augmenté sur la période 2018-2020, passant de 5 à 7 millions pour les routes nationales et à de 7 à 9,3 millions pour les routes départementales ;  1 er Janvier 2019 : Les dispositifs de sécurité du bout de piste ont été réalisés et sont opérationnels. Ce sont 13 millions de travaux. La mise en œuvre des vols de nuit est effective depuis le 6 août 2018 ;  Juillet 2018 : afin de poursuivre les efforts de modernisation du réseau d’eau et d’assainissement, un contrat de progrès d’un montant de 140 millions d’euros a été signé avec le Syndicat Intercommunal d'Eau et d'Assainissement de Mayotte (SIEAM) ;  Une mission d’appui opérationnel sur l’amélioration de l’activité portuaire de Mayotte a été réalisée en février et mars 2019. Les mesures à mettre en oeuvre feront l'objet de propositions lors d’un comité stratégique prévu le 29 avril 2019 et du conseil portuaire prévu le 30 avril 2019 ;  Déploiement en cours de la fibre optique à Mayotte pour un montant total de 5,5 millions d’euros. L’agence du numérique subventionne le projet à hauteur de 1,7 millions d’euros et le Fonds européen de développement régional (FEDER) à hauteur de 2,7 millions d’euros.

ENTREPRISE ET ÉCONOMIE : PRIORITÉ A L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

Exemples d’actions :  2018 et 2019 : des mesures d’urgence sont intervenues en faveur des entreprises après la période de crise sociale. Suspension des mesures de recouvrement forcé après mise en demeure. Mise en place des prêts à taux zéro au travers de l’activité de l’Association pour le droit à l'initiative économique (ADIE). 25 dossiers de prêt d’honneur d’urgence ont également été financés par la plate forme Initiative Mayotte pour un montant total de 700 000 euros et a permis la sauvegarde de 100 emplois.  Octobre 2018 : allongement de 5 à 7 ans de la durée du prêt de développement outre-mer proposé par la banque publique d’investissement (BPI).  1 er janvier 2019 : maintien du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) au taux de 9% pour le territoire de Mayotte.  28 mars 2019 : installation du Haut conseil de la commande publique (HCCP) : des ateliers de travail avec les différents partenaires ont été initiés (délais de paiement, indices de révision BTP, coût de la construction, etc.). Dossier de presse – Suivi de la mise en œuvre du plan d’action pour l’avenir de Mayotte 21 avril 2019 

INSTITUTIONS ET SERVICE DE L’ÉTAT : RENFORCER L’ÉTAT ET ACCOMPAGNER LES COLLECTIVITÉS

Exemples d’actions :  Au 1er avril : 37 nouveaux postes ont été créés dans les services déconcentrés de l’État. Cette augmentation se poursuivra pour atteindre 69 postes d’ici fin 2019 ;  Rédaction en cours du rapport qui permettra de répondre aux demandes de « toilettage institutionnel » du Département par les membres de la mission interministérielle chargés de faire un état des lieux de la situation actuelle et de formuler des propositions ;  Septembre 2019 : mise en place d’une plateforme d’ingéniérie qui viendra appuyer les collectivités dans la réalisation de leurs projets : les recrutements seront lancés au cours des prochaines semaines ;  22 octobre 2018 : mise en ligne d’un site internet de suivi du plan « Transparence Mayotte ». Mis à jour régulièrement en fonction de l'avancée des mesures, il permet aux citoyens de suivre eux-mêmes l'action et les engagements financiers de l'État dans le territoire.

* * * Retrouvez l’état d’avancement de l’ensemble des 53 mesures et des 125 actions du plan d’action pour l’avenir de Mayotte sont consultables sur le site internet : www.transparenceoutremer-mayotte.gouv.fr

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut