Grand succès pour la conférence FEDOM – FIDAL sur les nouvelles tendances en matière de financement des entreprises

 

Mardi 27 juin à 18h à l'IAE (Ecole Universitaire de Management)  à Saint-Denis de La Réunion, s'est déroulée une conférence organisée par la Fédération des entreprises Des Outre-mer (FEDOM) représentée par Samia Badat-Karam et le cabinet FIDAL, représenté par Corinne Hovnanian, en partenariat avec tous les adhérents réunionnais de la FEDOM : le MEDEF Réunion, la CPME Réunion, la CCI de la Réunion, la FRBTP, Digital Réunion et l’ADIR (industriels) - intitulée « Financement des Entreprises, les nouvelles tendances ».

 

Jean L’Homme, Guy Roulin (FIDAL), Stéphane Urbain (LA BRED), Antoine David (MONETARII) ont eu le plaisir d’intervenir à l’occasion de cette conférence.

FEDOM FIDAL 2 300x169

Cet évènement qui a réuni tous les décideurs économiques de la Réunion - plus de 150 chefs d’entreprises étaient présents leur a permis de mieux appréhender les nouvelles tendances en matière de financement des entreprises.

En effet, le développement de la digitalisation, l’évolution et l’accroissement de la régulation du monde financier en général et des banques en particulier (ratios Bâle III etc.) ont notamment fait naître de nouveaux acteurs du financement qui ont créé et mis en œuvre de nouveaux outils et de nouveaux moyens : les « financements alternatifs ».

Parmi ces outils sont apparues les plateformes de financement, telles Monetarii, plateforme de mise en relation des entreprises avec tous types de financeurs, traditionnels comme alternatifs.

Face à ces acteurs innovants  et à leur réponse aux besoins des entreprises, les avocats, et le cabinet Fidal en particulier, ont fait évoluer leurs techniques et outils juridiques traditionnels pour les adapter à ces nouvelles formes de financement et d’acteurs.

Parmi ces techniques et outils, peuvent être cités :

-          En matière d’ouverture de capital à des investisseurs, les actions de préférence permettent d’organiser son capital (aspects financiers) et/ou son pouvoir (gouvernance et droits d’information). 

-          Pour sécuriser les garanties données pour les financements d’une part et la gestion des pactes d’actionnaires ou de certains actifs d’autre part, la mise en place de fiducies est une bonne réponse.

-          Pour résoudre les éventuels conflits dans les meilleures conditions de temps et de coût, la médiation est une bonne formule puisque le médiateur aidera les parties à résoudre le conflit et à trouver la  solution dans le dialogue et la concertation (il est à noter qu’il existe à la Réunion des centres de médiation agréés dont le CMAR).

Cette conférence qui a connu un réel succès au vu du nombre de participants et des nombreuses questions soulevées, sera dupliquée par la FEDOM et le Cabinet FIDAL dans les autres départements et collectivités d’Outre-mer.

Contact: Samia BADAT-KARAM / 0682800151 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut