Le Monoï de Tahiti est l'un des rares produits cosmétiques à bénéficier d'une appellation d'origine. Celle-ci célèbre ses 30 ans le 1er avril 2022.

 
 
En quelques chiffres, le monoï de Tahiti c'est 400 tonnes produites/an, plus de 500 marques utilisatrices de monoï, une présence dans plus de 100 pays...
et beaucoup d'histoires à raconter entre sa double dimension 
> Produit ancestral (massage du nombril dès la naissance pour avoir un joli ventre,  les pêcheurs qui s'enduisent le corps pour se protéger du froid...) 
> mais également un produit ultra-contemporain avec l'engouement toujours plus grand des laboratoires pour intégrer du monoï dans leurs formulations. 
 
Et quelques informations étonnantes complémentaires : parmi les pays fans de monoï, deux pays inattendus :
 
le Brésil, dont le rapport à la beauté est connu, dispose de beaucoup de produits naturels et d'huiles. Pourtant assez protectionnistes, ils adorent le monoï. Pourquoi ? ils utilisent le lime tahiti notamment pour la caipirinha, (un citron vert), et donc déjà pour eux, le mot Tahiti était connu et plutôt synonyme de plaisir.
Il y a eu un boom de visibilité pour le monoï de tahiti lors de la coupe des confédérations (football) en 2013, où Tahiti, considéré comme un pays, affrontait le Brésil. 
Les Brésiliens ont découvert encore plus Tahiti par ce biais, ont trouvé l'équipe très sympa... s'en est créé un attachement pour Tahiti et ses produits (notamment pour les cheveux).
Le Japon est également un pays qui adore le monoï. Il représente une grosse part de marché. Les japonais n'invitent pas pour leur mariage mais rapportent des cadeaux nombreux lors de leur voyage de noces. Tahiti est une destination idéale pour les mariés. Les produits à base de monoï étaient et continuent d'être rapportés lors de ces voyages.  
 
Et pour tout savoir sur le monoi de tahiti 
https://monoidetahiti.org/. Cliquez ou appuyez pour suivre le lien." data-linkindex="1" style="margin:0px;padding:0px;border:0px;font:inherit;vertical-align:baseline">https://monoidetahiti.org/
 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut