LE DÉFI ATLANTIQUE GUADELOUPE > HORTA > LA ROCHELLE:TEAM AÏNA ENFANCE ET AVENIR DE AYMERIC CHAPPELLIER VAINQUEUR À HORTA

 

Le Rochelais Aymeric Chappellier, épaulé de ses fidèles Eric Quesnel et Rodrigue Cabaz, s'impose aujourd'hui à Horta, première étape du Défi Atlantique entre La Guadeloupe et La Rochelle. Les trois hommes ont régné sans partage aucun tout au long des 2 230 milles du parcours.

Leur Mach 40.3 Aïna Enfance et avenir s'est très vite, après le départ de Pointe à Pitre, emparé de la tête pour ne plus la lâcher. Trajectoires limpides, d'école dirait-on, en phase avec l'évolution des zones de hautes pressions qui barraient en début de course la route vers les Açores, les «Aïna boys» se sont montrés patients et efficaces pour «grimper» jusqu'à 40e degré de latitude nord, avant de mettre enfin le clignotant à droite et filer plein Est vers l'archipel Atlantique, à peine ralentis par la petite phase de transition annonciatrice des grands courants d'air perturbés d'Atlantique Nord.

Ils terminent en bons marins les terribles 400 derniers milles de course, au plus près d'un vent soufflant jusqu'à plus de 30 noeuds, face à une mer creuse et croisée qui les aura malmenés jusqu'au bout, et dans ce canal de tous les courants d'air entre Pico et Faial. Avec très vraisemblablement plus d'une dizaine d'heure d'avance sur Earendil, Catherine Pourre et ses trois hommes d'équipage Franco-italiens attendus ce soir, Aymeric se donne un intéressant matelas dans la perspective de la deuxième étape vers la Rochelle, dont le départ sera donné lundi prochain.

Temps de course:

Le Class40 Team Aïna 151 Enfance et avenir de Aymeric Chappellier, Eric Quesnel et Rodrigue Cabaz a franchi la ligne d'arrivée de la première étape du Défi Atlantique, entre Pointe à Pitre et Horta aux Açores, aujourd'hui mardi 2 avril 2019 à 7 heures, 46 minutes et 19 secondes (heures françaises). Il a parcouru les 2 230 milles théoriques du parcours en 9 jours, 15 heures, 46 minutes et 19 secondes, à la moyenne de 9,6O noeuds. Il a en réalité parcouru 2 507 milles sur le fond, à la vitesse de 10,82 noeuds.

Ils ont dit :

Aymeric Chappellier :

«Une belle course pour cette première étape. Il reste à gagner la deuxième. On savait que le front arrivait au bout de 5 jours. Il fallait attaquer dans le tempo, imposer un rythme soutenu pour creuser un écart dès le départ avant l'arrivée du front. Il fallait se placer. La stratégie était claire, mais le bon placement n'était pas facile à trouver, avec des fichiers qui se contredisaient. On a affiner au coup par coup sans prendre les routages au pied de la lettre. Il fallait trouver la bonne trajectoire. Le front nous a un peu ralenti, 3 heures, et Catherine (Pourre) est passée très vite aussi. Je n'étais pas inquiet car je savais que l'on allait encore creuser. La première partie au reaching était musclée, rapide mais très humide. Partir à trois sur un Mach 40, c'est un peu la guerre. Il faut trouver sa place. Rodrigue et Eric ont toujours répondu présents, avec du mordant. On a nos automatismes, on s'est créé notre petit univers et on va le garder pour la deuxième étape. On a un petit matelas sur le reste de la flotte. Rien n'est fait. Horta est une de mes destinations préférées qui me réussit plutôt bien. On a eu un spectacle incroyable avec une baleine et son baleineau. On est un peu fatigué mais tout ira bien après une bonne nuit».

Eric Quesnel :

«On a pris un bon départ, avec un peu de réussite ensuite avec des grains qui ont ralenti nos adversaires. Il fallait ensuite aller vite pour attraper les systèmes qui évoluaient devant nous. Aymeric a fait un super job à la navigation. Il fallait bien gérer notre avance, savoir quand accélérer et en garder sous le pied. On a bien tourné à trois hommes d'équipage. J'ai vu des choses magnifiques, des belles glissades sous spi... Le départ était sympa puis les baleines dans la zone de transition....»

Rodrigue Cabaz

«Je suis un homme heureux ! Cette première partie de la course s'est super bien passée, pas trop dure à part la fin, et ces deux jours au près. Content du résultat et de la forme, en tête depuis le début. L'équipage a super bien tourné, les manoeuvres se déroulaient sans problème. On est rodé pour la deuxième manche. Je découvre Horta. J'espérais arriver de jour... On a quelques jours pour apprécier maintenant...»

En bref:

-         Le parcours: Guadeloupe > Horta > La Rochelle

-         Nombre de partants: 12 inscrits

-         Catégorie des bateaux: Monocoques appartenant à la Class40

-         Course en équipage: Minimum 2 ou plus.

-         Départ samedi 23 mars, 10 heures locales (15 heurs françaises)

-         Première étape Pointe-à-Pitre / Horta, 2 300 milles.

-         39 marins

-         7 nationalités: Canada, Etats-Unis, Italie, Espagne, Royaume Uni, Pays-Bas, France

-         4 femmes: Miranda Merron (Campagne de France), Catherine Pourre (Earendil), Danielle Vanhove - Sandrine Revil (Yoda)

-         Site web: www.defi-atlantique.com

-         Page Facebook: https://www.facebook.com/DefiAtlantiqueGPO/

-         Compte Twitter: @gponauticevents

-        

Pour plus d'informations, contactez Grand Pavois Organisation

Téléphone: + 33(0) 5 46 44 46 39

-Floriane Bouillard - Relations Presse France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-Véronique Largeau - Relations Presse Internationales: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-Eve Bougault - Relations coureurs / Opérationnel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-Etienne Hardy - Responsable Logistique Mer: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut