Le concours des Chanté Nwel de la Région Ile-de-France, un franc succès pour l'édition 2018

La remise des prix organisée dans les locaux du Conseil régional Ile-de-France s'est déroulée le vendredi 15 février 2019. Elle a permis de récompenser les 6 lauréats de l'édition 2018 :

1er: OTANTIKA (Rosny-sous-Bois)

otantika

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2ème: KA FRATERNITE (Bussy-Saint-Georges) / ASSOCIATION ANTILLAISE FEY FOUYAPEN (Vaux-le-Pénil)

3ème: KARUKERA MADI ET KERA ILE BELLES EAUX (Argenteuil) / ACTION CREOLE (Stains) / ASSOCIATION SOCIOCULTURELLE ET SPORTIVE DE LA MAISON D'ARRET DE FRESNES CHATAIGNE (Fresnes)

Pour cette édition, le jury ayant délibéré était constitué du Président du Jury Patrick KARAM, Vice-président du Conseil régional et notamment de Marijosé ALIE (journaliste et chanteuse), de Sylviane CEDIA (chanteuse), Zihia ZIOUANI (cheffe d'orchestre) et Fabrice DI FALCO (chanteur lyrique).

Les principaux critères de notation du jury étaient les suivants :

  • Accueil du public
  • Convivialité
  • Partage de cultures (Critère jugé sur les actions mises en œuvre en vue de faire découvrir cette manifestation et la culture antillaise au plus grand nombre : actions de communication, partenariats développés avec d'autres associations locales...)
  • Organisation
  • Respect des horaires
  • Mise à disposition de cahiers de chants
  • Ambiance
  • Présence scénique
  • Interactivité avec le public / participation du public
  • Originalité
  • Décoration de la salle et de la scène
  • Respect du thème

Un concours mis en place par le Conseil régional

Mis en place par le Conseil régional  à l'initiative de la Présidente Valérie Pécresse et du Vice-président Patrick Karam, le concours des Chanté Nwel de la Région Ile-de-France s'est tenu pour la troisième année consécutive à travers toute l'Ile-de-France.

De novembre à décembre, ce sont 41 associations antillo-guyanaises répartis sur les 8 départements de la Région qui ont participé au concours du Conseil régional, un chiffre qui a presque doublé par rapport à l'édition précédente. Placés sous les signes de la convivialité, du partage et de la tradition, ces Chanté Nwel ont permis à près de 9000 franciliens de se réunir autour de cette tradition d'origine antillaise et aujourd'hui bien ancrée également en Ile-de-France. L'un des points culminants du concours a notamment le grand Chanté Nwel organisé dans les locaux du Conseil régional le 14 décembre dernier.

Une volonté de soutenir les initiatives ultramarines

En instaurant ce concours, Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d'Île-de-France et son Vice-président en charge des sports, des loisirs, de la jeunesse, de la citoyenneté et de la vie associative, Patrick Karam ont souhaité depuis trois ans récompenser les valeurs de partage et de vivre ensemble que porte cette tradition en organisant un concours des plus beaux Chanté Nwel de notre région. Il s'agit au travers de cette démarche de soutenir les initiatives ultramarines trop rarement mises à l'honneur.

Enfin d'obtenir le label de la Région, les associations doivent respecter les critères suivants :

1) Manifestation organisée par une association à but non lucratif, régulièrement déclarée en Préfecture et située en Île-de-France, dont l'activité consiste notamment à pratiquer le chant choral de tradition de Noël Antillais ;

2) Entrée libre et gratuite ou modérée destinée à couvrir les frais d'organisation ;

3) Organiser un événement, composé d'au moins 5 chants traditionnels connus imposés, en créole et/ou français.

4) Chants accompagnés d'un orchestre et/ou de percussions.

Chaque association ayant été labélisée selon les normes fixées par la Région et participant au concours se voit octroyée une dotation de 300 euros. Les lauréats eux se voient attribués les prix suivants :

  • Un 1er prix de de 5.000,00 euros
  • Deux 2ème prix de 3 000,00 euros chacun,
  • Trois 3ème prix de 1.000,00 euros chacun.

De nombreuses associations ont d'ores et déjà confirmées leur volonté d'intégrer le concours pour la prochaine édition qui se déroulera de novembre à décembre 2019.

Selon Patrick Karam, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France : « Les originaires d'Outre-mer qui sont plus de 800.000 en Ile-de-France n'ont jamais reçu de reconnaissance des pouvoir publics. Leurs associations étaient marginalisées et elles ne bénéficiaient d'aucune subvention, malgré tout le travail qu'elles réalisent sur le terrain et malgré leur engagement au service de l'intérêt général et du vivre-ensemble. Les cultures ultramarines et notamment les valeurs portées par les Chanté Nwel basées sur le partage, le vivre ensemble et la fraternité étaient au mieux considérées comme des manifestations exotiques, sans importance, alors même que ces manifestations étaient ouvertes à tous les Franciliens et permettaient les rencontres, le dialogue et le partage. Les associations abandonnées par les pouvoirs publics avaient fini par s'épuiser et cette belle culture menaçait de disparaitre en Ile-de-France. Aujourd'hui on assiste à une véritable renaissance de ces manifestations qui ont gagné en qualité grâce au concours et à une meilleure structuration des associations qui ont relevé le défi de l'organisation pour se mettre au niveau des exigences liées à la labellisation. »

Jacques Ambrosio, président de l'association Accolade et prestataire chargé de l'organisation du concours pour le Conseil régional, déclare que : « Pendant longtemps les originaires d'Outre-mer n'ont pas reçu de considération. On ne valorise pas assez leur culture qui est basée sur le partage, le vivre ensemble et la fraternité. Depuis 2016, grâce à Patrick Karam et Valérie Pécresse, nous sommes soutenus, aidés et considérés et notre culture peut enfin s'exprimer avec une qualité qui progresse chaque année grâce à ce concours qui nous oblige à être meilleur. »

Jacques Ambrosio

Président de l'association Accolade et prestataire chargé de l'organisation du concours Chanté Nwel de la Région Ile-de-France

Contact presse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut