L'arbre de l'année 2019 :le prix du public pour Sorèze (Tarn-Occitanie), celui du jury pour Tombeboeuf (Lot et Garonne-Nouvelle Aquitaine)

 

DÉCOUVREZ LES ARBRES LAUREATS 2019.

 
Suite aux délibérations du jury, le 22 janvier 2020, les vainqueurs du concours de « l’Arbre de l’année » ont été désignés.

Organisé par le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts (ONF), ce concours récompense des arbres de France présentés par des groupes et sélectionnés pour leurs caractéristiques naturalistes, esthétiques, historiques mais aussi pour le lien qui unit le groupe à l’arbre.

Cette année, le public a voté en nombre, plus de 28 267 votes. C’est l'Hêtre de Saint-Jammes de Bezaucelle à Sorèze dans le Tarn. (région Occitanie), qui a remporté le prix du public avec 7 560 votes.

Le prix du jury, présidé par Denis Cheissoux, journaliste et producteur, et composé de l’ONF, de Terre Sauvage, de la LPO et de l’association A.R.B.R.E.S. a été décerné au Chêne de Tombeboeuf dans le Lot-et-Garonne (Nouvelle-Aquitaine)

Le jury a attribué un Prix coup de coeur aux platane d’Augy dans l’Yonne en Bourgogne-France-Comté, remis par Georges Feterman, président de l’association A.R.B.R.E.S .
 

PRIX DU PUBLIC

Hêtre, (Fagus sylvatica) Sorèze, Occitanie.

L’arbre en impose. Perché sur une colline boisée de la montagne Noire et adossé aux
ruines d’une chapelle préromane, ce hêtre arbore fièrement ses épaules de centenaire.
Et même plusieurs fois centenaire. De grosses branches émanent de son tronc massif,
constellé de mousses vertes et de lichens gris. Il dégage de la puissance. Laetitia
Souloumiac connaît l’arbre depuis son enfance, celui-ci a toujours exercé sur elle un
irrésistible attrait. à l’occasion de ce concours, elle creusa leur passé respectif et fit une étonnante découverte. Elle apprit, non sans une certaine stupéfaction, que ses ancêtres avaient vécu tout près de l’arbre. Le père de son arrière-arrière-grand-mère avait en effet habité une métairie à proximité immédiate du vieil arbre, dans les années 1850. Ces recherches ont donc révélé un lien insoupçonné. Est-ce qu’un arbre peut faire partie d’une famille ? Oui, assurément.

L’aventure continu ! car le prix du public est directement nominé pour participer au concours de l’Arbre européen 2020 . Dès  février,  soutenez sa candidature sur www.treeoftheyear.org.

​Crédit photo: Emmanuel Boitier

PRIX DU JURY

Chêne de Tombeboeuf dans le Lot-et-Garonne (Nouvelle-Aquitaine).

Le chêne de Tombeboeuf a la silhouette parfaite et harmonieuse de l’arbre qui a grandi sans manquer d’eau, ni de soleil, ni d’espace, au beau milieu d’une prairie verte, avec la compagnie des vaches. Symétrique, doté d’un port majestueux, équilibré. Ce chêne possède la forme idéale, celle de l’arbre que les enfants dessinent d’instinct. Si les vaches l’ont longtemps sculpté en mangeant les tiges et les feuilles accessibles, lui donnant au fil du temps l’aspect particulier d’un champignon, il dépose à présent ses branches au sol, sûr de sa force et de sa beauté. Roger Monchany, son propriétaire, né dans la ferme toute proche et qui a toujours vécu auprès du grand arbre, tire désormais un fil en périphérie pour le préserver des sabots et de la dent du bétail. Tout en bienveillance.                       

Crédit photo : Emmanuel Boitier.

2ème Le pié Zépinar/Le Port/La Réunion

arbre la reunion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRIX COUP DE COEUR

Allée de platanes d’Augy dans l’Yonne en Bourgogne-Franche-Comté,

Ils sont huit platanes centenaires qui composent ce que l’on devine être une ancienne allée. Le plus gros, dont l’âge est estimé à 350 ans, en impose par sa force et son port gracieux. Il est pratiquement situé au centre. Il magnétise le regard et l’on jurerait que les différentes perspectives n’ont été envisagées que pour lui rendre hommage. À quelques mètres, un étang dans lequel il doit plonger profondément ses racines. Des martins-pêcheurs s’y livrent à des courses effrénées, tandis que des bernaches vadrouillent le long des berges. Le tout compose un paysage romantique Crédit photo : Emmanuel Boitier

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut