SARGASSES : DES ANNONCES CONCRÈTES

 

En réaction à la mobilisation des élus des Antilles et de la Guyane, Nicolas HULOT, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire et Annick GIRARDIN, Ministre des Outre-mer leur ont adressé un courrier reprenant des annonces concrètes pour le traitement de l’échouage massif des algues sargasses. En effet, les ministres ont fait plusieurs annonces que les élus jugent satisfaisantes :

sargasses ird

* La nomination d’un haut fonctionnaire en charge de la rédaction d’un plan national de lutte contre les sargasses ;

* Ce plan national sera décliné par territoire en Plan d’Urgence Local SARgasses (PULSAR) ; Ces PULSAR instaureront une procédure réactive en cas d’échouage, en coordonnant l’utilisation des moyens humains et des matériels disponibles. Ils seront adossés à un fonds de 3 millions d’euros abondé par l’État dédié à l’acquisition de machines de ramassage supplémentaires, à la formation et à la protection des personnels et au paiement de prestations de service de ramassage ;

* Le redéploiement de 1 million d’euros de crédits permettant à l’ADEME de relancer la recherche sur les causes et les modalités d’un traitement efficace et pérenne du phénomène ;

* Les ARS procéderont sans délai à un renforcement du dispositif de mesure des émanations de gaz provenant des sargasses en décomposition par un renforcement de 24 nouveaux capteurs pour la Guadeloupe ;

* Un séminaire régional sera organisé à l’automne à l’occasion de la prochaine conférence de coopération régionale Antilles-Guyane sur la connaissance de ce phénomène. Dans le même temps, le Haut Conseil de la Santé Publique a été saisi sur les conséquences sanitaires de l’exposition ;

* Une réunion nationale avec les assureurs devra permettre d’identifier les solutions de prise en charge des dommages subis par les biens et les personnes du fait de l’échouage des algues.

Les parlementaires saluent ces progrès qui font suite à leurs demandes, tout en appelant à la vigilance de l’Etat sur le risque d’aggravement de ce phénomène qui est amené à se répéter. Ces avancées permettront de soulager les collectivités locales mais devraient en tous états de cause être complétées par des dispositifs de ramassage en mer dans les conditions prévues par la proposition de loi THEOPHILE

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut