Apicap se félicite de l’ouverture effective des FIP ultramarins à l’ensemble des contribuables français

 

Le Parlement a définitivement adopté, mardi 14 février, le projet de loi « Egalité réelle outre-mer » après que le Sénat a voté à l’unanimité ce texte destiné à combler les inégalités entre la métropole et les territoires ultramarins.

APICAP logoCette loi « traduit un véritable changement de vision », s’est félicitée la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts. Le texte adopté introduit notamment à son article 41 une disposition ouvrant les Fonds d’Investissements de Proximité (FIP) ultramarins à tous les contribuables français (et non plus seulement aux résidents fiscaux ultra-marins). Concrètement, cette mesure permet dorénavant à tous les Français de réduire leur impôt sur le revenu en bénéficiant d’une réduction d’impôt majorée à 38 % en investissant dans les FIP DOM-COM, alors qu’elle est de 18% pour les FIP métropolitains. La durée d’investissement des FIP est en moyenne de 7 ans et la rentabilité est fonction de la croissance des entreprises, mais l’investisseur bénéficie quoi qu’il en soit d’un important crédit d’impôt. L’objectif est de soutenir le secteur des PME dans les Outre-mer. Les secteurs concernés sont les secteurs prépondérants dans les économies ultramarines, notamment, l’agroalimentaire, l’industrie, les télécoms, l’énergie et le tourisme. Cette mesure « contribuera à renforcer les fonds propres des TPE/PME ultramarines » a estimé la ministre des Outre-mer. Ce que confirme Alain Esnault, Directeur Général d’Apicap, la seule société de gestion gérant à ce jour des FIP DOM-COM : « Après 9 ans d’expérience, le montant de la collecte des FIP Corse atteint désormais plus de 70 millions par an. Dans des proportions différentes, nous pouvons nous attendre à un phénomène similaire d’augmentation conséquente des investissements dans les DOM COM ». En effet, ces investissements directs auront un effet de levier qui devrait permettre aux PME de lever le même montant de dette bancaire, soit des montants non-négligeables pour les PME des DOM-COM. Conséquence directe de l’adoption de ce texte, Apicap va travailler dès à présent sur le lancement de son 5e FIP DOM-COM, dédié à l’ensemble des investisseurs français. Ce fonds aura vocation à être commercialisé fin 2017 pour être opérationnel dès début 2018. « Apicap est présent dans les outre-mer depuis cinq ans et nous resterons donc les plus légitimes sur ce marché où nous bénéficions d’un temps d’avance avec une forte connaissance des territoires et des PME ultramarines », explique Alexandre Rossoz, Associé- Gérant d’Apicap. Apicap, société de gestion indépendante, destine son expertise au financement de PME françaises, en les soutenant à tous les stades et moments clés de leur développement. Les associés d’Apicap, eux-mêmes anciens chefs d’entreprises, ont une parfaite connaissance des enjeux des PME (projets de croissance, transmission, etc.) et apportent leur savoir-faire tant aux investisseurs qu’aux dirigeants qu’ils accompagnent. Avec 480 M€ d’actifs investis sur une décennie via ses fonds et mandats, Apicap a financé plus de 100 PME et a accompagné 550 dirigeants au travers de son club d’entrepreneurs. La société de gestion développe une offre pour les dirigeants via Ardens IV (fonds d’investissement et de co-investissement en direct) destiné à financer des opérations en LBO Transmission et une offre spécifique pour les cédants dans le cadre du dispositif de l’apportcession (150 O B ter) leur permettant de reporter la fiscalité des plus-values de cession. L’ambition d’Apicap : « trouver des solutions enrichissantes, à chacune des étapes clés de la vie de l’entreprise, pour écrire les belles histoires d’entrepreneurs, en France, aujourd’hui et en Europe demain ». Quelques entreprises accompagnées par Apicap dans les DOM COM • Royal Bourbon Industrie • Exsel authentic hotels • Gaia • Auplata • Globalliance • Mobius

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut