Livres auteurs et sujets d'Outre-mer

LIVRES ECRITS PAR DES ECRIVAINS ULTRAMARINS OU SUJETS EN RAPPORT AVEC LES OUTRE-MER

 Les noirs dans le cinéma français-de Joséphine Baker à Omar Sy-Régis Dubois-www.editions-lettmotif.com  24 euros

lesnoirsdanslecinemafrancais

Cet ouvrage poursuit deux objectifs. D’une part analyser l’image du « Noir » et son évolution dans l’imaginaire cinématographique français depuis un siècle. D’autre part, mettre en lumière la présence des Noirs et Métisses dans le cinéma hexagonal depuis les premières vues des frères Lumière jusqu’au triomphe d’Intouchables, en évoquant notamment les rôles interprétés par Josephine Baker, Habib Benglia, Darling Légitimus, Robert Liensol, Isaac de Bankolé, Firmine Richard, Jacques Martial, Alex Descas, Mouss Diouf, Aïssa Maïga, Edouard Montoute, Stomy Bugsy, Eriq Ebouaney, Joeystarr ou Omar Sy.

Ce livre consacre par ailleurs un chapitre au « cinéma noir français » pour essayer de comprendre pourquoi et comment s’est constitué un cinéma identitaire, pour ne pas dire communautaire, réalisé par des cinéastes afro-ascendants depuis une trentaine d’années.

Un dictionnaire regroupant les principaux acteurs et réalisateurs concernés parachève ce projet.

Régis Dubois est enseignant en histoire du cinéma et a déjà publié de nombreux ouvrages sur le 7eart, dontImages du Noir dans le cinéma américain blanc(L’Harmattan, 1997),Le Cinéma des Noirs américains, entre intégration et contestation(Le Cerf/Corlet 2005),Une histoire politique du cinéma(Sulliver, 2007) ouHollywood, cinéma et idéologie(Sulliver, 2008). Il a par ailleurs écrit pourCinémAction,Télérama,Le Monde Diplomatique,Manière de Voir,L’Œil, Contretemps, Brazil, Tausend Augenou encoreAfricultures.

*******************************************************************************************************************

 

LES NOUVEAUX MAITRES DE LA PAROLE CREOLE/HC EDITIONS/DIANA RAMASSAMY/ANNE CHOPIN

Un hommage à la nouvelle génération de conteurs
 
NOUVEAUX8MAITRES8PAROLE8CREOLE
De génération en génération, la parole ravive le conte, le sublime, et lui permet de perdurer sans jamais s'éssoufler. Les conteurs de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane sont les témoins d'un genre littéraire toujours vivant et encore très répandu dans les sociétés créoles. S'inscrivant dans la tradition orale, le conte est un art qui mêle poésie, théâtre et un peu de magie...
Les Nouveaux Maîtres de la parole créole font écho à l'ouvrage de Raphaël Confiant, Les Maîtres de la parole créole, publié il y a une quinzaine d'années aux éditions Gallimard. Ce dernier ouvrage avait recueilli les voix de conteurs traditionnels, le plus souvent créolophones unilingues et donc peu ou pas du tout alphabétisés, la plupart d'entre eux étant à l'époque septuagénaires ou octogénaires.
 
Aujourd'hui, c'est une nouvelle génération de conteurs qui prend la relève et assure la transmission de cette tradition. Diana Ramassamy et la photographe Anne Chopin sont allées à leur rencontre pour saisir leurs voix et leurs gestes, qui fascinent tant leur public et le transportent dans un temps hors du réel.
Cet ouvrage, qui regroupe à la fois des contes traditionnels et des contes « modernes », en français et en créole, est le livre indispensable de toutes les bibliothèques des Antilles et de Guyane.
 
Feuilleter les premières pages du livre
 
 
En savoir plus sur le livre
 
 
INFOS TECHNIQUES
Sous la direction de Diana Ramassamy
Format : 19 x 25 cm
128 pages - Broché
Textes en français et en créole
Prix Public : 18,50 €
 
 

*********************************************************************************************************************

LA MUSIQUE DANS LA POESIE DE DAMAS/MARY MIDONET/12.70 €

musiquedanslapoesie

Qui ne connaît Léon Gontran Damas, l’un des pionniers de la négritude ? Tour à tour conteur, homme politique, pamphlétaire, professeur de littérature des civilisations du monde noir, humaniste, poète,

il est aussi musicien du verbe, un verbe insolent, véhément, sans complexe ni complaisance. Il manie « l’art de combiner » les sons d’une manière « étonnante à l’oreille ».

Mais les influences, si diverses soient-elles, ne parviennent pas cependant à lui faire oublier ses racines.

L’auteure est professeure de Lettres. Elle a déjà écrit des articles et des poèmes. La musique dans la poésie de Damas est son premier ouvrage didactique, fruit de recherches datant de 1990.

Des nouvelles, des contes et un roman sont en préparation.

 

 

 

 

 

 

 

******************************************************************************************************************

Citoyens antillais françaisÉchanges avec Silyane Larcher, philosophe et politiste.



Vendredi 15 avril à 19 h

lautrecitoyen sylviane larcher

En 1848, l'abolition de l'esclavage a libéré des chaînes plus de 250 000 esclaves.
Par l'application du suffrage universel, ceux des Antilles, de la Guyane et de la Réunion ont, en théorie, été dotés des mêmes droits civils et électoraux que tous les citoyens (masculins) de la métropole.
La réalité a été fort différente.

Cette rencontre apportera un éclairage nouveau sur la question de la citoyenneté aux Antilles.

Événement animé par Christian Tortel, journaliste, et suivi d'une séance de signatures de L'Autre Citoyen, de Silyane Larcher.

Entrée libre. Réservation au 01 45 00 91 75 ou par mailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
En savoir plus

Musée Dapper - 35bis, rue Paul Valéry - 75116 PARIS

*****************************************************************************************************************************************

****************************************************************************************************************************************************************************************

LE SAUT DU LITCHI/GEORGES-HENRI ROUGEMONT

10008 300x420

“ — Tu sais… On dirait des mains de prince…

Elle resta de longues minutes, le regard profond et ailleurs à la fois. Prostrée et nostalgique.

— Oui… Celui-là… Pour sûr… J’aurais pu l’épouser…

— Tu avais l’âge de te marier, toi ?

Alicia avait souvent entendu dans la bouche des grandes personnes ces formules magiques.

— Tu te rends compte… Maman à cet âge ?… Mais c’est une gamine ! » disait un jour madame Payé à propos d’une jeune femme, qui venait d’avoir des jumeaux. (…)

Il y avait un âge pour tout et un âge pour se marier. La petite Alicia fixait sa tante. Elle répéta sa question.

— Tu avais, toi, l’âge de te marier, tante Louise ?… Tu l’avais ?…

Elle regardait toujours son portrait. L’esprit ailleurs, elle ne répondit pas. Ce n’était pas une question pour une gamine. Mais la suite de la conversation la ramena à la réalité. La fillette se leva soudain, lasse. Sa vue se brouillait. Elle essaya d’arranger ses cheveux et dit à sa tante :

— Excuse-moi… Je me sens un peu fatiguée… Je vais dormir un peu…

Elle se retourna vers son aïeule.

— Tu sais, je crois que moi… je n’aurai jamais l’âge de me marier… ”


Georges-Henri Rougemont

Georges-Henri Rougemont est né à l'Ile de La Réunion, le 12 novembre 1950. Ses études ( au collège à Saint-Louis dans le sud, puis dans un lycée privé du chef-lieu, à Saint-Denis, après un passage au Petit Séminaire de Cilaos, un des trois cirques de l'île de La Réunion), l'ont conduit à un Bac et une Licence littéraires. Entre-temps, il a commencé sa carrière d'enseignant au Collège, puis au Lycée Saint-Charles de Saint-Pierre, où il passera plus de 40 ans. Très tôt, pris par le plaisir d'écrire, surtout pour ses élèves, il attendra son départ en retraite pour donner suite à sa passion. Et il y eut la rencontre avec les Éditions Persée et la publication de sa nouvelle, LE SAUT DU LETCHI.

www.editions-persee.fr   8.20 euros


*************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

AU REVOIR MAN TINE/MERINE CECO

aurevoirmantine

Désormais, les petits-fils d’Hassam, le héros deLa Rue Cases-Nègres, ont mis leurs écouteurs et pianotent sur leur iPhone. Ils ont téléchargé des jeux où, d’un clic, ils remportent des victoires millénaires, sans souffrir ni courber l’échine. Alors ils regardent, narquois, l’instituteur et Mme Léonce, froissent le papier gris des Chiclets-boules de Mme Florentine, font un snapchat de la photo de Da Michèle avec son écharpe de laine sous les tropiques, et tweetent sur le pays d’enfance…

Ils ne voient pas la danse des souvenirs, la trace bleue de la fumée de la pipe de Man Tine, qui, assise sur son petit banc, attend inlassablement qu’un des arrière-petits-enfants de José qu’elle aima tant, se retourne pour lui dire simplement : «Merci» et «Au revoir». - M. C.

En douze nouvelles comme autant de madeleines, avec un sens aigu de l’observation, Mérine Céco retrouve la Martinique de son enfance, composant une mosaïque cohérente et saisissante, qui s’inscrit dans une Créolité en devenir.

Née en 1970 en Martinique,Mérine Céco a grandi dans une petite île de la Caraïbe francophone. Bilingue franco-créole, elle suit en parallèle des études de philosophie, de littérature et de sciences du langage. Très tôt, elle prend conscience de la complexité des identités postcoloniales et s’intéresse à l’inconscient collectif de son pays. La Mazurka perdue des femmes-couresse (Écriture, 2013), son premier roman, a reçu le prix Gilbert Gratiant.

www.editionsecriture.com   17 euros

************************************************************************************************************************

 

 

L’AME PRETEE AUX OISEAUX/GISELE PINEAU

lame pretee aux oiseaux

Lorsque, venue de Guadeloupe, Sybille arrive à Paris avec son jeune fils Marcello, elle trouve hospitalité et affection auprès de Lila. Extravagante et merveilleuse Lila, tour à tour cocasse et pathétique, hantée par trop de souvenirs… Tandis que Sybille songe aux hommes disparus de sa vie – son père, son petit-frère mort-né –, Lila se souvient de son amour pour Henry, fils d’une cuisinière noire et d’un riche héritier blanc des Caraïbes anglaises, rencontré dans la liesse de la Libération.


Marcello grandit entouré des fantômes des hommes qui ont traversé la vie des deux femmes. Lorsqu’il apprend que son père est encore en vie, il décide, contre la volonté de sa mère et de Lila, de rejoindre la Guadeloupe pour le retrouver. Après son départ, Lila n’aura plus qu’une idée en tête : se rendre en Amérique et retrouver son fils.

D’un bord à l’autre de l’océan, d’un bout à l’autre du temps, malgré les dénégations, subsiste pourtant l’amour, cette âme prêtée aux oiseaux qui, de contes en légendes et de cœur en cœur, se rit des interdits en dénouant les jeux du destin et des tragiques vanités des hommes.

www.philippe-rey.fr  8.50 euros

****************************************************************************************************************

 

 

 

 

 

***********************************************************************************************************************************************************************

LE CONVOI //MARIE JOSEE ALIE

1540 1

À Campan, petit village isolé d’Amazonie, la tranquillité imposée par
le Fleuve semble menacée. Un mystérieux convoi traverse la forêt : on
parle de femmes venues du monde entier, d’une caisse jalousement
gardée, d’un bébé aux pratiques étranges.
Personne ne connaît la destination ni ne comprend le dessein de ce
convoi. Pas même Julie, qui a quitté Paris pour le rejoindre, attirée par
les mots d’Alakipou, que l’on surnomme « le poète ».
La rumeur enfle dangereusement au coeur de Campan et les peurs
se réveillent. Elles bouleversent la solitude de Tiouca, qui fuit son
passé sur le Vieux Continent, le quotidien ennuyeux de Lune, jeune
ado mal dans sa peau, les petits trafics louches de Jonathan, le fils
du procureur, la tristesse de Marie qui ne souhaite rien d’autre que
de voir sa mère sourire un jour.
Quant à Félicité, qui tient le bazar du village et offre sa volupté sans
vraiment compter, elle sent avant tout le monde les contractions de la
forêt, les morts et les disparitions inexpliquées. Alors qu’elle a décidé
de mettre un peu d’ordre dans le chaos de sa vie, elle va voir son destin
et celui de ses amis bouleversés par l’arrivée du convoi.Marijosé Alie est diplômée de l’École supérieure de
journalisme de Paris en 1974. Entrée à l’ORTF en
Martinique la même année, elle commence par la
radio avant de présenter le journal télévisé en 1977.
Successivement grand reporter, puis responsable
d’édition, elle évolue entre Paris et la Martinique jusqu’en
2002, année où elle occupe à Paris le poste de directrice
de l’international chez RFO.
À partir de 2005, elle est directrice déléguée aux
programmes, chargée de la Diversité, pour l’ensemble
des chaînes du groupe France Télévision.
Marijosé Alie est également musicienne. En 1983,
elle chante avec le groupe Malavoi « Karésé Mwen »
qui devient un succès. Elle travaille actuellement sur
son troisième album.  

Marijosé Alie, née en1951, est unejournalisteetchanteusefrançaise. Elle est diplômée de l'École supérieure de journalisme de Parisen1974.

www.hc-editions.com   19 euros

*******************************************************************************************************************

UN RACISME EN NOIR€ ET BLANC(he)/MARIE ANDREE CIPRUT

un racisme en noiretblanc

La perception du Semblable et de l’Autre différent évolue suivant les époques, influencée par des phénomènes politiques, sociaux, culturels et religieux. Quant au racisme, il sévit partout, pas seulement dans les partis d’extrême droite qui en font commerce. Il persiste malgré les grands progrès pour l’éradiquer. Ici, il sera traité en Noir et Blanc. Ici, contrairement aux notes de musique, une Noire = une Blanche, une Blanche égale une Noire !… Le présent travail est le fruit d’une collaboration entre deux Genevoises, l’une d’origine franco-antillaise, l’autre italienne, ayant chacune vécu, subi les méfaits d’un racisme ordinaire, plus pernicieux encore que le rejet ou la xénophobie ouvertement déclarés, puisqu’on y avance en baissant la garde… Deux femmes d’aujourd’hui interpellées, pour ne pas dire inquiétées par ce cancer aussi vieux que l’humanité, - qui réapparaîtrait régulièrement comme le chiendent malgré les nombreux massacres et les innombrables destructions dont il a souvent été la cause - , ont décidé de se pencher sur ce fléau pour tenter d’en analyser les origines et les manifestations. Après un bref survol de la mise en esclavage d’Africains pendant quatre siècles aux Antilles, source d’un racisme lié à la couleur de peau, des exemples et des témoignages mettront en lumière ses répercussions et les relations qu’il entretient avec des catégories telles que les stéréotypes, la xénophobie et la discrimination.Marie-Andrée Ciprut, psychologue-psychothérapeute, co-fondatrice en 1995 et ancienne responsable clinique de l’association « Pluriels », (Centre de Consultations ethnopsychologiques pour Migrants) à Genève.

**************************************************************************************  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*************************************************************************************************************************************************************************************************************************

CUISINE DE LA REUNION/SOPHIE GASTRIN

cuisine de lile de la reunion

À la table des "ambassadeurs" de l’île, à la découverte de l’extraordinaire patrimoine gastronomique réunionnais qui est aussi un art du vivre ensemble.www.editions-eyrolles.com

Le champion de handball Jackson Richardson, le comédien-réalisateur Manu Payet, Valérie Bègue -Miss France 2008-, MémonaHintermann, membre du CSA... 25 personnalités réunionnaises d’origine -pour certaines connues du très large public en métropole- dévoilent et transmettent les recettes de leur enfance, à l’invitation de la journaliste Sophie GASTRIN,témoignant, au prisme de sa richesse culinaire, du puissant attachement les reliant à leur île.


« Je suis née et j’ai grandi à l’île de La Réunion, où la cuisine est l’un des fondementsde la culture créole. Une île gourmande qui a su élaborer une gastronomie raffinée et métissée, riche des diverses traditions des peuples qui se sont succédés sur son sol, mariage subtil entre les saveurs chinoises, africaines, françaises, indiennes, malgaches et portugaises, une cuisine faite d’épices colorées et odorantes, telles que le massalé, le cumin ou le curcuma, transportées il y a des siècles par les explorateurs sur la Route des Inde, à l’image de la diversité culturelle de cette île de l’océan Indien.
Pour vous accompagner au cœur de cette mosaïque de saveurs exotiques, j’ai convié "à ma table" différentes personnalités de La Réunion qui toutes nous racontent leur histoire. Qu’elle ait été celle de leur mère, de leur grand-père ou leur nounou, la cuisine de l’île a bercé leur enfance, chaque plat se trouvant lié à un souvenir parfois drôle, souvent attendrissant, toujours authentique.»

25 menus "personnalisés", 50 recettes d’entrées et plats, 7accompagnements, une vingtaine de desserts, entre rougails, caris, samoussas et douceurs sucrées créoles.

Un recueil abondamment illustré, assorti d’une liste très complète despoints de vente où s’approvisionner en produits de La Réunion dans toutes les grandes villes de métropole.

Originaire de l’île de La Réunion, Sophie GASTRIN est journaliste. Collaboratrice de Paris Première, puis du groupe France Télévisions, elle a officié successivement à RFO Réunion, en Polynésie française, puis sur France 5 -à la tête de C l’Info. Actuellement présentatrice des journaux de Télématin (France 2), aux côtés de William Leymergie, elle a été nommée Ambassadrice de La Réunion par l’IRT (Île de La Réunion Tourisme) en septembre 2012.
Guide également disponible en version numérique

Avec la collaboration de Franca Ongarelli Loup-www.editionsfortuna.net-15 euros.

 *****************************************************************************************************************

TOUT N’EST QUE PARADOXE/MARIE AIMER

 

Marie Aimer est peintre, plasticienne et poêtesse dans l'ame.

Son premier recueil Tout n’est que paradoxe, constitué de 35 poèmes et pensées poétiques, est un prolongement de son œuvre picturale où le mot devient l’unique territoire d’un jeu de rôle en trois parties : la Réunification, le Paradoxe des mots et l’Esprit critique. Le lecteur est poétiquement invité à en décrypter ses sens, à contre sens, dans tous les sens, en changeant de sens, sans en perdre son sens.

 

L'ESCLAVAGE RACONTEE A MA FILLE/CHRISTIANE TAUBIRA

esclavage taubira

Éditeur Philippe Rey-16 euros-parution 7 mai 2015

« La traite et l’esclavage furent le premier système économique organisé
autour de la transportation forcée de populations et de l’assassinat
légal pour motif de liberté, pour marronnage. Ce système a perduré
pour l’Europe durant plus de quatre siècles, pour la France durant plus
de deux siècles.


Il ne s’agit pas de se morfondre ni de se mortifier, mais d’apprendre
à connaître et respecter l’histoire forgée dans la souffrance. D’appréhender
les pulsions de vie qui ont permis à ces millions de personnes
réduites à l’état de bêtes de somme de résister ou simplement de survivre.
Il s’agit de comprendre cette première mondialisation qui a généré
des relations durables entre trois puis quatre continents.
Ces événements doivent être enseignés, que l’on sache qu’il y eut, dès
les premiers temps, résistance sur place et solidarité transcontinentale.
Interrogeons cette histoire afin que les jeunes générations détectent les
liens entre le racisme ordinaire et ses sources dans le temps, et qu’elles
comprennent que la République a besoin de leur vigilance et de leur
exigence. Choisissons une éducation qui prépare à l’altérité et qui porte
l’empreinte de la vérité, de la justice, de la fraternité. »
Traite et exploitation des êtres humains, colonisation, luttes pour
la liberté, réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, formes
contemporaines de l’esclavage : une mère engagée répond aux nombreuses
questions de sa fille. De ce dialogue s’est construit, au fil des
étonnements, indignations et admirations, un livre aussi passionnant
que nécessaire.

Éditeur Philippe Rey-16 euros-parution 7 mai 2015

« La traite et l’esclavage furent le premier système économique organisé
autour de la transportation forcée de populations et de l’assassinat
légal pour motif de liberté, pour marronnage. Ce système a perduré
pour l’Europe durant plus de quatre siècles, pour la France durant plus
de deux siècles.

*****************************************************************************************

LE CRI MUET DE L'IGUANEMICHEL PICOULY

cri muet de liguane

« Jean Jules Joseph, mon grand-père, est né à la Martinique en 1893. Il a été un héros noir de la guerre de 14-18. A en croire, Paulette, ma mère, il l’aurait quasiment gagnée à lui tout seul. C’est la légende familiale qui m’a accompagné dont j’ai été nourri et que j’ai voulu écrire pour lui rendre hommage. Il a suffi de l’intrusion d’une historienne et d’un vieux carnet oublié au fond d’une malle pour mettre à bas ce récit héroïque et découvrir l’incroyable et tumultueuse histoire de mon grand-père.


Jean, Jules Joseph a été élevé par de véritables Amazones. Amoureux dès l’enfance d’Aurore, la fille du plus riche planteur de l’île, il a été le témoin direct d’un assassinat politique raciste, a survécu à l’éruption de la Montagne Pelée grâce à son iguane, a boxé contre le premier champion du monde noir des poids lourds, et s’est trouvé mêlé à une mystérieuse “guerre du rhum” à la Martinique, avant de mettre le pied à Tarbes, de rencontrer Marie, ma grand-mère, d’établir notre famille et d’enfouir dans un carnet le secret de sa “vie d’avant nous”.

Le cri muet de l’iguane, c’est ce secret qui vous égorge de l’intérieur, sauf à l’écrire.

C’est ce que j’ai fait. »

www.albin-michel.fr   21.50 euros

« Jean Jules Joseph, mon grand-père, est né à la Martinique en 1893. Il a été un héros noir de la guerre de 14-18. A en croire, Paulette, ma mère, il l’aurait quasiment gagnée à lui tout seul. C’est la légende familiale qui m’a accompagné dont j’ai été nourri et que j’ai voulu écrire pour lui rendre hommage. Il a suffi de l’intrusion d’une historienne et d’un vieux carnet oublié au fond d’une malle pour mettre à bas ce récit héroïque et découvrir l’incroyable et tumultueuse histoire de mon grand-père.

www.albin-michel.fr   21.50 euros

l n’y a pas si longtemps, le poisson-lion était inconnu aux Antilles. Aujourd’hui, il y est omniprésent et il n’est plus rare, en plongée, de croiser sa silhouette unique au détour d’une exploration. Sa piqûre est plus douloureuse que véritablement dangereuse, mais il vaut mieux éviter de se frotter à lui.
Les pêcheurs, qui le ramassent régulièrement dans leurs casiers, s’inquiètent à juste titre de l’arrivée de cet intrus, qui dévore tout sur son passage. Car même s’il est comestible et figure désormais en bonne place à la carte des restaurants, cetanimal est surtout un redoutable prédateur auquel rien ne résiste.www.scitep-editions.fr


POISSON LION/ERIC ROLLAND

poisson lion livre 001

Présentation du livre Poisson-Lion a l'aquarium du Musée de l'immigration, Porte dorée à Paris

 Pour les scientifiques, il est une menace sans précédent pour la biodiversité des écosystèmes coralliens de la région, et ils n’hésitent pas à qualifier cette invasion de catastrophe écologique majeure. Le seul remède connu à son expansion est de le pourchasser, partout et par tous les moyens, comme le font déjà la plupart des États du bassin caribéen.
«  Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.  »
Bertolt
Brecht

» Informations complémentaires

AUTEUR(S): Éric Rolland
EDITEUR: Scitep éditions
PARUTION: 2015-03-02
PRIX: 13,50 euros
ISBN: 978-2-9540280-9-5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

******************************************************************************************************************************************************************************

PARE CE QUE LA FRANCE LE VAUT BIEN/ROGER ANGLO

parcequelafrancelevautbien

La France va mal. Sa situation économique, sociale, sociétale et morale est d'autant plus grave que le mal, ancien, a longtemps été ignoré, réfuté, camouflé. Dans un contexte où de nouvelles puissances économiques se bâtissent, notre pays, paradoxalement, est maintenu sous perspective négative. Plus de deux ans après le changement deprésidence de 2012, les Français assistent à une accélération du déclin de la France.
En lieu et place du changement annoncé, ils ont droit à une véritable débâcle économique et sociale. Pourtant, les analystes s'accordent à reconnaître que la France possède de remarquables atouts susceptibles de générer la croissance économique et de restaurer la confiance. Pourquoi notre pays a-t-il tant de difficultés à maîtriser son chômage, à rétablir sa compétitivité ? Qui, pour sortir la France de l'ornière ? Dans la perspective de la prochaine mandature de 2017, cet ouvrage propose quelques éléments de réponse et quelques pistes de solutions.
Il se veut une modeste contribution aux débats qui visent à promouvoir des idées gagnantes et une tentative pour aiguiser les consciences, une invitation à dépasser l'indignation et à réagir activement aux attaques perpétrées contre notre démocratie. Natif de la
Martinique, Roger Anglo, formateur enManagementet Communications, est un militant associatif et politique.Présidentfondateur de l'Union Nationale de l'Outre-Merfrançais (UNOM).

Edition Amathée-www.editions-amathee.com  18.90 euros


************************************************************************************************************************************************

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut