Quel parc urbain et paysager dans l’EcoQuartier Palika ? L’EPFA Guyane organise un atelier de concertation publique vendredi 25 mai à 17h à la mairie de Cayenne

Les habitants, les salariés, les commerçants, les étudiants, les riverains de Palika sont conviés à l’atelier de concertation publique dédié au parc urbain et paysager dans l’EcoQuartier de Palika pour faire part de leurs attentes concernant son aménagement. RDV vendredi 25 mai à 17h à la mairie de Cayenne (salle des délibérations). Il s’agit d’imaginer collectivement ce lieu de loisirs et de détente pour tous.

La ville de Cayenne et L’EPFA Guyane organisent un atelier participatif dans le cadre d’une concertation publique pour imaginer le futur parc urbain et paysager de la ZAC Palika vendredi 25 mai de 17h à 19h dans la salle des délibérations de l’Hôtel de Ville de Cayenne. Les habitants, les salariés, les commerçants, les étudiants, les riverains de Palika y sont conviés pour faire part de leurs attentes concernant son aménagement. Il s’agit d’imaginer collectivement ce lieu de loisirs et de détente pour tous.

palika https://youtu.be/0eEP7YQPQ58

La concertation « Parc urbain paysager de Palika » se déroulera en deux temps 

Temps 1 - le 25 mai, atelier pédagogique et participatif.(mairie de Cayenne - 17h/19h). La maire de Cayenne présentera le projet d’aménagement urbain. L’EPFA Guyane animera l’atelier afin de définir en concertation avec les futurs acteurs du parc un lieu qui leur correspond. Ils devront disposer sur une maquette des éléments correspondants par exemple aux mobiliers urbains, aux types de végétation ou encore aux équipements de détentes et de loisirs. Chaque équipement public ayant un coût financier, il s’agira aussi de respecter le budget dédié à l’aménagement du parc. Cette approche permettra d’apporter des orientations et de conclure à des propositions communes qui seront prises en compte dans l’élaboration du projet final dans la mesure du possible.

Temps 2- le 28 septembre (mairie de Cayenne -17h/19h), restitution et présentation du projet élaboré collectivement. Sur la base des attentes communes et des propositions émises en juin, et au regard des contraintes (budget, environnement naturel…), l’EPFA Guyane élaborera un projet qu’il présentera aux participants.

Un parc pour gérer durablement le cycle de l’eau et préserver le corridor écologique

Palika s’inscrit à proximité de plusieurs aires d’influence à l’échelle communale et intercommunale : Pôle universitaire de Guyane, nouveau quartier d’Hibiscus, centre commercial Montjoly 2, collège Justin Catayée…Actuellement enclavé, du fait de l’absence de desserte et de sa localisation isolée entre trois monts (Mont Lucas, Montagne du Tigre et Mont Saint-Martin), ce secteur revêt une importance stratégique pour le développement de Cayenne.

Lors de la création de la zone d’aménagement concertée Palika, une réflexion toute particulière a été portée sur la gestion des eaux pluviales. Pour y répondre, plusieurs éléments de compositions urbaines ont été définis pour construire un projet global répondant aux besoins et aux attentes des  riverains et tenant compte des contraintes techniques. C’est pourquoi la Ville de Cayenne et l’EPFA Guyane, en charge de l’opération, prévoient la réalisation d’un parc central, urbain et paysager, dont les composantes majeures sont 2 bassins, pour préserver le corridor écologique existant entre Cayenne et Remire-Montjoly, gérer durablement le cycle de l’eau mais également créer une interconnexion entre les quartiers et fluidifier le trafic.

Un parc pour créer du lien entre les habitants, des quartiers et deux communes

Sur les 15 ha du projet, 3 ha seront consacrés au parc. La construction d’environ 450 logements, 900 m2 dédiés aux activités (commerces de proximité, crèche, structure paramédicale…), un groupe scolaire, des pistes cyclables et sentes piétonnes participeront également à la restructuration de ce quartier en intégrant les dynamiques urbaines à proximité : l’arrivée d’un transport commun en site propre en 2025 et les caractéristiques naturelles du site (trame verte et trame bleue). 

Pour Denis Girou, directeur général de L’EPFA Guyane «  Nous travaillons en étroite collaboration avec les collectivités pour renouveler la conception de la ville guyanaise. L’EPFA place la préservation de l’environnement et la prise en compte des besoins des habitants au cœur de l’aménagement. Il s’agit de proposer et de partager ensemble un développement cohérent et durable du territoire adapté aux spécificités amazoniennes ».

Rachel Brunella

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut