Campagne d’évaluation des ressources halieutiques du plateau de Kerguelen

La collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), qui est en charge de la gestion de la pêche dans les Zones économiques exclusives (ZEE) australes françaises, a affrété le 24 août dernier le navire l’Austral (SAPMER) pour la campagne scientifique POKER (POisson KERguelen).

sapmer

Réalisée tous les 4 ans sous la coordination scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et en collaboration avec les armements de la grande pêche australe représentés par le Syndicat des armements réunionnais de palangriers congélateurs (SARPC), cette 4e campagne, qui a pour objectif d’évaluer les biomasses de poissons du plateau de Kerguelen, fournira de précieuses informations sur l’état des stocks et sur les orientations que prendront les TAAF afin d’assurer une gestion durable des ressources halieutiques. Cette mission est d’autant plus importante que l’ensemble des pêcheries australes françaises est désormais intégré au périmètre de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, l’une des plus importantes aires marines protégées de notre planète. Une équipe de 10 personnes issues du personnel des TAAF (contrôleurs et observateurs de pêche, agent de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises) et du MNHN (ichtyologues, benthologues), a embarqué pour 45 jours à bord du navire l’Austral, armé par la SAPMER au moyen de 35 marins expérimentés et de deux élèves de l’Ecole d’apprentissage maritime de La Réunion (EAMR). Sur zone le 1 er septembre, le programme prévoit que 210 stations soient échantillonnées et analysées pour permettre à cette pêcherie majeure, la deuxième à l’échelle nationale, de répondre à son objectif d’exploitation durable des ressources halieutiques, tout en satisfaisant les engagements de la France auprès de l’organisation internationale en charge de toutes les pêcheries australes, la CCAMLR (Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique). En effet, le MNHN s’appuie sur les données collectées lors de cette campagne pour fournir des analyses robustes sur l’état et la dynamique des populations halieutiques de la ZEE de Kerguelen. Ce diagnostic scientifique, effectué sous l’égide du Professeur Guy Duhamel (MNHN), permettra notamment de fixer des Totaux admissibles de captures (TAC), en adéquation avec la disponibilité des ressources et leur capacité à se renouveler, mais plus largement de mener une évaluation des stocks de toutes les espèces de poissons, commercialisables ou non. En parallèle, des indices de présence d’habitats benthiques sensibles pourront être déduits des résultats de la campagne et certains des échantillons collectés seront remis au MNHN en vue de la grande exposition d’octobre 2018 à Paris consacrée au monde marin. Poker IV sera enfin l’occasion de répertorier les mammifères marins et les oiseaux présents dans la zone, puis de collecter des données océanographiques (température de l’eau, salinité, etc.) et bathymétriques nécessaires à l’amélioration des connaissances sur les milieux marins de la réserve naturelle des Terres australes françaises. La collectivité des Terres australes et antarctiques françaises assure la maîtrise d’ouvrage de cette opération. Cette 4 e campagne, d’environ 1,4 millions d’euros, est financée à plus de 80 % par les TAAF grâce aux droits de pêche et à la réserve naturelle qui a bénéficié pour ce faire d'une subvention du ministère de la Transition écologique et solidaire, mais également par la direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture (ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation).

Contact presse : Terres australes et antarctiques françaises Elise BOUCLY, chargée de communication Tél. 02 62 96 78 71 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut