Le Hub portuaire de transbordement se fera à St Pierre et Miquelon.

Feu vert du premier ministre Manuel Valls au projet de hub portuaire à Saint Pierreet Miquelon.

valls et girardin
Le 1 er ministre vient de donner le feu vert au projet du hub portuaire à St-Pierre et Miquelon. C'est un beau projet pour le territoire a t-il déclaré. En marge du comité interministériel de la mer, sur la côte d'Opale, Manuel Valls était accompagné de la secrétaire d'Etat Annick Girardin(photo ci-jointe)

La France partie prenante

L’État mettra à disposition de ces investisseurs un "certain nombre" de moyens qui sont actuellement sur le port, a-t-il ajouté. En outre, le ministère des Finances a été prié de "regarder avec faveur" la procédure de défiscalisation des investissements envisagés.

"C’est un bon projet, parce que c’est un bon projet pour la France, pas simplement pour Saint-Pierre-et-Miquelon. (...) Si l’on arrive à faire ce qu’on appelle un hub, un lieu de carrefour pour échanger des marchandises, ce sera un rayonnement pour la France, pour ses produits exceptionnels. Des armateurs, notamment un Français, viendront ici s’investir, parce que des emplois seront créés sur l’archipel et en France", a résumé François Hollande.


Étude de faisabilité

Le coût total du projet (infrastructure et équipements) est de l’ordre de 300 M€, rapporte l’AFP. Selon les estimations du ministère des Outre-mer citées par l’AFP, 50 M€ à 100 M€ devraient être défiscalisés. L’étude de faisabilité a duré près de deux ans.

Il a été créée la North Atlantic Container Terminal (NACT) par deux entreprises locales, Hélène et Fils (PME de 52 salariés spécialisée dans le BTP) et SPI. Le président du NACT, Michel Darche, ancien directeur du développement au port du Havre, souligne que le port de Saint-Pierre atteint "rapidement 25 m de hauteur d’eau, ce qui permettrait d’accueillir des gros navires. Il bénéficie d’une protection naturelle, il y a de la place et pas de concurrence avec d’autres activités portuaires".

Il souligne l’absence, en Amérique du Nord, de hub de transbordement car "ce n’est pas dans la culture des États-Unis et du Canada dont les ports sont très chers et soumis à des cultures syndicales pesantes".

© Tous droits réservés

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut