Retour sur le plan Phoénix pour Saint Martin

 

A l'occasion des voeux 2018 de la collectivité , le président Daniel Gibbs est revenu sur le plan Phoenix.

phoenix sxm

Plan de relance économique de la Collectivité : le Plan Phoenix
Depuis plus d’un mois la Collectivité n’a eu de cesse d’agir d’abord sur le terrain pour la distribution de vivres, le déblayage et nettoyage de l’île, pour lequel la Collectivité a déjà dépensé près de 6 millions d’euros versés aux entreprises locales, la remise en état des écoles ou encore l’accompagnement des sinistrés à travers le pôle solidarité et familles. 
Des décisions cruciales ont également été prises dès les premières semaines (délibération CE du 22 septembre 2017) parmi lesquelles l’exonération de la taxe foncière qui représente pourtant une recette de 9 millions d’euros pour les finances publiques. 
Ces chantiers ont été menés avec le plus grand professionnalisme par les agents et les élus de la Collectivité pourtant eux-mêmes sinistrés, loin des caméras de télévision et de toute récupération politique.

Le Président a réaffirmé que « c’est à nous Saint-Martinois de redresser notre pays ».
« Agir, vite et bien et bousculer les procédures » comme le Président Macron s’était engagé lors de sa venue. Le président Gibbs a fait sienne cette consigne et a annoncé qu’il bouleverserait lui aussi les règles au niveau local. 
Le Président présentera son plan de relance au prochain Conseil territorial, le « Plan Phoenix », qui s’articule autour de 4 volets : 
La Reconstruction 
La Relance économique 
La Réussite de nos enfants et nos jeunes 
L’Accompagnement des Saint-Martinois

Les grandes lignes :
Sur le volet « Reconstruction », nos objectifs sont triples : 
Simplification avec la suppression de l’obligation de déposer un permis de construire dans le cadre des chantiers de reconstruction jusqu’au 1er octobre 2018. Il suffira de déposer une déclaration préalable de travaux. Les temps d’instruction seront ainsi largement réduits.

Maitrise car la collectivité a la responsabilité de garantir la sécurité de nos concitoyens. A ce titre, parmi les prochaines décisions du Conseil exécutif et du Conseil territorial, le code de l’urbanisme sera modifié afin d’autoriser la collectivité à surseoir à statuer sur les autorisations d’urbanisme dans l’attente d’affiner notre connaissance des risques post IRMA pour certains projets de reconstruction. Le réaménagement de ces secteurs sera repensé, notamment Sandy Ground ou Quartier d’Orléans, sans oublier les autres secteurs du littoral. Tout en garantissant la sécurité de notre population. Ce travail sera fait en concertation avec les habitants.

Modernité : 3e objectif pour la reconstruction de Saint-Martin. La reconstruction passe par la réalisation de projets ambitieux, concertés et adapté à notre environnement. Ainsi le Grand Marigot, le réaménagement de Grand Case ou le développement de nouveaux secteurs d’habitation doivent être accélérés pour répondre à notre nouvelle réalité. 
En résumé, la reconstruction est autorisée mais, dans les secteurs les plus exposés aux risques, la reconstruction de l’habitat sera étudiée au cas par cas. Les activités économiques quant à elles, notamment les hôtels et les restaurants sur le domaine privé, peuvent reconstruire leurs bâtiments, en prenant en compte au maximum la sécurité des biens et des personnes. Sur les plages il faudra des constructions légères et démontables. C’est un travail minutieux pour lequel nos équipes seront à l’écoute individuellement des propriétaires.

Concernant le volet « Relance économique », 3 objectifs :

Le Soutien aux entreprises, le Développement, la Diversification.

Le soutien aux entreprises de la Collectivité est réel. Dans un contexte particulièrement tendu pour les finances publiques, j’ai tout de même décidé d’octroyer des fonds à nos entreprises pour les aider à redémarrer. 
Saint-Martin dispose d’une enveloppe de 24 millions au titre des fonds européens pour la reconstruction de Saint-Martin. Le président a décidé de mettre une partie de ces fonds à la disposition des entreprises de notre territoire. Il reviendra plus longuement sur les modalités d’attribution dans ces prochains jours. 
En complément, 16 millions d’euros du fonds de solidarité seront consacrés à la formation et au retour à l’emploi. Le Président sera en Guyane à la fin du mois, où il demandera des fonds supplémentaires à la Commission européenne.

Le développement 2ème objectif pour la Relance économique. Avant les évènements d’Irma, la majorité a présenté sa stratégie touristique pour les dix prochaines années. Lors du prochain Conseil territorial, la stratégie pour l’aménagement et la reconstruction touristique 2017-2027 sera présentée et proposée au vote de l’assemblée. 
Véritable projet de territoire, ce document a été réactualisé pour donner un cap à la Collectivité et les professionnels du tourisme dans ce contexte de reconstruction.

La diversification est le 3ème objectif de la Relance économique. Cette période de reconstruction est l’occasion de renforcer la place de certains secteurs, notamment celui du BTP et de la construction. Les ravages des phénomènes climatiques nous prouvent que nous avons tant à faire dans le secteur de l’économie verte et de la transition énergétique.

3ème volet de notre « plan Phoenix » : la « Réussite », notamment celle des plus jeunes pour que renaisse un nouvel idéal, une nouvelle approche sociétale.

Parmi les mesures, celle de l’adaptation de l’enseignement aux particularités de Saint-Martin est une priorité. La loi organique nous offre cette possibilité, il est temps de la saisir. Tout comme la place du sport pour la réussite de nos enfants, la formation et l’accès à l’emploi des jeunes de Saint-Martin.

Enfin, le 4ème volet, l’Accompagnement des Saint-Martinois, s’attachera à repenser notre politique sociale en tendant la main à ceux qui en ont besoin, sans assistanat, dans une démarche de proximité et de développement des infrastructures notamment pour les personnes dépendantes.

La Collectivité a travaillé ces dernières semaines pour l’avenir du territoire tout en gérant l’urgence « post-Irma ». Le « Plan Phoenix » est bien plus qu’un projet de reconstruction. C’est un plan de refondation d’une société qui sait renaitre du chao.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut